verDe tous les canyons de la Sierra de Guara, le Canyon de Rio Vero a toujours été le plus visité pendant plusieurs années. Il y a déjà longtemps, 12 ou 15 ans du “boom” où plus de 2000 canyonistes ont pu être comptabilisés dans une seule journée. Ceci a été excessif, mais c’était certainement le reflet de ce qui avait commencé à bouger dans le domaine de loisirs, le tourisme actif dans la nature.
Ce canyon, l’un des plus spectaculaires du massif de la Sierra de Guara a attiré les amateurs du Canyonisme grâce à sa grande facilité et à la richesse des paysages.
Il se compose de parcours comprenant d’énormes blocs (chaos), des sections de lit ouvertes et ensoleillées, des couloirs inondés, des passages à environnement spéléologique, etc …L’ensemble a été déclaré Parc Culturel à cause de ses nombreux abris ornés de peintures rupestres et dans son itinéraire nous retrouvons également des ermitages cachés, d’anciens vestiges d’ouvrages hydrauliques, des ponts médiévaux, des routes antiques des charbonniers, etc …
La relation des habitants d’Alquezar, d’Asque et de Lecina a été étroite et leur connaissance de la rivière était profonde, car à bien des égards ils dépendaient de cette rivière pour leur subsistance.
Apparemment, les premiers à descendre ce canyon ont été les français Minvielle et Thuilleaux en 1965, mais d’après les personnes âgées dans la région, cette rivière a été toujours parcourue avec respect, que ce soit pour aller à la pêche, pour recueillir du buis utilisé dans la fabrication des cuillères ou pour cultiver de petites bandes accrochées aux falaises du canyon (arctique), etc … bien avant que les Français soient passés par là.
Aujourd’hui, ce canyon est considéré l’une des plus belles descentes des Pyrénées, mais il faudra un minimum de condition physique pour endurer avec « courage » ses 6 heures de descente facile.
La récompense sera grande.